Muller Paul, Szostack Bérangère, Burger-Helmchen Thierry
Revue International PME, vol. 33, n°3-4, 139-168
Année de publication : 2020

Le modèle de l’écosystème créatif de Cohendet et al. (2011) montre que les idées créatives peuvent circuler entre l’underground et l’upperground grâce au middleground. Ceci est rendu possible au travers de l’activation de quatre mécanismes spécifiques : les lieux, les espaces, les événements et les projets. Pourtant, encore trop peu de travaux empiriques explicitent les processus permettant leur activation. Nous explorons le rôle joué par les activités entrepreneuriales en insistant sur leurs apports en termes d’intermédiation. Nous développons notre argumentation au travers de l’étude d’un écosystème créatif de l’industrie de la musique, celui du Krautrock, un courant musical ayant joué un rôle essentiel dans l’évolution esthétique des musiques actuelles depuis la fin des années 1970. Une enquête qualitative sur des données historiques montre que ces activités entrepreneuriales, comprises comme des interactions entre agents économiques dans un contexte socio-culturel particulier, jouent un rôle d’intermédiation prenant différentes formes suivant le type de mécanisme activé et qu’elles peuvent varier au fil du temps.